Choix circulaires pour une bioéconomie européenne compétitive

27 April 2023. Construire un avenir circulaire

QUI SOMMES-NOUS? 

La coalition intersectorielle pour les choix circulaires pour une bioéconomie de l'UE offre des produits et des solutions bio, renouvelables et neutres en carbone qui contribuent à la résilience européenne et ouvre la voie à la transition vers une bioéconomie circulaire. Depuis les grumes, aux produits en bois et aux énergies renouvelables, à notre rôle clé dans le secteur de la construction et de la fourniture, jusqu'aux innovations que nous menons avec la pâte à papier, l'emballage, le carton, les mouchoirs, et le secteur de l'impression, nous sommes dévoués à une gestion durable de nos forêts, la livraison de produits durables, la transition nette vers zéro émission et la création d'emplois à long terme.

  • Nous générons €520 millions de chiffre d'affaire (qui représente 3% du PIB de l'UE)

  • Nous employons 4 millions de personnes directement (représentant 2% de la main d'œuvre de l'UE)

  • Nous représentons 20% des entreprises de fabrication de l'UE

  • L'équivalent² de 806Mt de CO? annuellement séquestrés, éliminant l'équivalent de 20%³ des émissions fossiles totales de l'UED

DONNÉES POUR LA FORÊT

  • 45% du territoire de l'UE est couvert de terres forestière et autres territoires boisés (180 millions d'hectares), desquels 60% sont privées (approximativement 15 millions de propriétaires de forêt qui sont pour l'écrasante majorité des petites exploitations familiales), et 40% sont publics et gérés par des entités à grande échelle

  • Entre 1990 et 2020, le stock de carbone dans les forêts de l'UE a augmenté de 48%

  • Entre 1990 et 2020, 14.4 millions d'hectares de zones de nouvelles forêts et 8.5 milliards de m³ de stock de bois se sont ajoutés

  • 50% des forêts de l'UE sont certifiés sous le label PEFC et FSC, qui assurent une vérification de la qualité de la gestion de la forêt par un tiers; plus de 50 millions d'hectares des forêts des États sont certifiées. Au total, seulement 10% des forêts sont certifiées.

NOTRE CONTRIBUTION POUR LA SOCIÉTÉ

Afin d'atteindre nos objectifs et en simultané contribuer aux priorités de l'UE, nous: 

  • Dévions la trajectoire de l'UE des matières fossiles premières grâce au piégeage, au stockage et à la substitution. 

  • Rendons durable et respectueux du climat les produits en assurant des alternatives renouvelables aux matériaux fossiles, neutres en carbone et recyclables. 

  • Entendons la demande grandissante pour les matières premières en maximisant les nouvelles filières secondaires. 

  • Maintenons et développons des écosystèmes forestiers sains, endurants et productifs, renforçant ainsi les bénéfices pour l'environnement et le climat des forêts de l'UE. 

  • Protégeons et promouvons la santé et la sécurité du consommateurs, contribuant ainsi au bien-être de la société. 

Nous contribuons également à l'autonomie stratégique de l'UE, comme démontré durant les récentes crises, en montrant notre adaptabilité. Nous jouons un rôle clé dans la fourniture de produits et services essentiels à la société, aidant à bâtir une ténacité européenne, tout en prenant notre rôle à cœur dans la transition verte et vers un zéro net en émissions.

NOS RECOMMANDATIONS POUR LA POLITIQUE DE 2030

la Coalition propose les recommandations de politique suivantes, afin de se conformer aux défis auxquels l'Europe fait face, en termes de matières premières et d'approvisionnements, d'économie circulaire et d'environnement, de décarbonisation de l'énergie, de l'autonomie stratégique, et de la gestion de forêts:


Approvisionnement durable et l'utilisation efficace des matières premières

Assurer un approvisionnement solide et croissant en bois et fibres renouvelables, en tant que matières premières et secondaires indispensables à la bioéconomie circulaire en garantissant le bon fonctionnement du marché unique et en élaborant une législation européenne qui facilite la transition vers des produits durables à base de bois et une bioénergie basée sur des alternatives fossiles. 

  • Evaluer l'impact des législations qui affectent directement la fourniture de matières premières, c'est-à-dire sur les forêts qui respectent la disponibilité du bois, et sur le recyclage qui respectent la disponibilité des fibres recyclées, en contournant les politiques contre productives comme le fait d'imposer le recyclage obligatoire des composants 

  • Mettre en œuvre le principe de la cascade?, en accord avec les spécificités du marché et de la région, en suivant l'axe des consignes de la Commission Européenne de 2018, pour une bonne pratique et un usage efficace des ressources de bois 

  • S'assurer que la politique de l'UE reconnaît le bois sur le sol européen comme une ressource précieuse et une matière première, afin d'atteindre les deux objectifs conjoints de soutenir les industries locales et la valeur ajoutée de l'UE 

  • Reconnaître la contribution des matériaux renouvelables dans la neutralité climatique et renforcer l'utilisation de la construction industrielle en bois hors site afin d'améliorer l'utilisation des matières premières et de réduire les déchets 

  • Soutenir un marché interne du bois au sein de l'UE, du papier à base de fibres et du carton, en mettant en place une collecte appropriée et un système de tri pour le recyclage à échelle

Bioéconomie circulaire et environnement

Afin de bâtir une bioéconomie circulaire, il est fondamental de reconnaître que la capacité de renouvellement est un paramètre important de la durabilité, en parallèle de la recyclabilité. La législation de l'UE pourrait consacrer les avantages liés à l'environnement et à la société découlant de l'utilisation du bois recyclé, et des fibres du papier dérivés de sources renouvelables, tout en maintenant le cycle carbone. 

  • Reconnaître les contributions des parties prenantes de la coalition à la bioéconomie circulaire de l'UE et veiller à ce que les produits à base de bois, de fibres et de papier soient réglementés en tant que solutions biosourcées, durables et recyclées complémentaires aux options réutilisables.


Climat et énergie

Nos secteurs d'activités combinés fournissent collectivement des solutions intégrées aux défis climatiques mondiaux à une grande échelle. Ces solutions pourraient permettre d'atténuer les émissions de carbone à hauteur de 30 % du total des émissions de combustibles fossiles en UE d'ici 2030, mais la compétitivité de la Coalition dépend d'un accès sécurisé à des sources d'énergies propres et abordables. Un cadre politique favorable est souhaité, afin d'assurer que l'industrie a la capacité de d'investir encore plus dans une transformation industrielle afin d'atteindre le but de 2050, une neutralité climatique. 

  • Encourager la symbiose industrielle et l'intégration volontaire de l'industrie dans les systèmes énergétiques afin de garantir des réductions systémiques des émissions. 

  • Débloquer des opportunités de financement pour réduire les risques liés aux investissements dans l'amélioration de l'efficacité énergétique, la réduction des émissions de CO2 et le passage aux énergies renouvelables. 

  • Faciliter la production d'énergie renouvelable sur site afin de contribuer à l'autonomie stratégique des ressources énergétiques européennes


Autonomie stratégique

Afin de renforcer l'autonomie stratégique de l'UE ainsi que sa ténacité, nous devons intégrer la bioéconomie dans la chaîne de valeur européenne , et assurer un marché unique européen intégré et flexible, pour rester compétitif à l'échelle mondiale. L'autonomie stratégique interne dépend également de la manière dont l'UE se positionne à l'extérieur pour défendre ses intérêts commerciaux. 

  • Mettre en place une alliance industrielle du bois et des fibres, chargée de veiller à l'utilisation optimale des matières premières et d'améliorer l'efficacité matérielle de ces produits à l'échelle industrielle 

  • Sécuriser une compétitivité juste sur le marché mondial pour des produits UE renouvelables, et assurer la conformité avec les règles du marché mondial, et les régulation de l'UE pour l'import de biens sur le marché interne 

  • Reconnaître que la sous-performance du processus de standardisation est un obstacle crucial au bon fonctionnement du Marché Unique, et, pour cette raison, souligner l'importance de lignes directrices bien définies et fiables pour les comités de normalisation, ainsi que sur la consultation et la participation des États membres et des parties prenantes de l'industrie dans les domaines suivants le processus d'évaluation et d'adoption des résultats de la normalisation


Gestion durable de la forêt

Les forêts multifonctionnelles et gérées de manière durable contribuent de manière importante à la bioéconomie circulaire européenne. Pour ce faire, il faut mettre en place des pratiques de gestion de la forêt adaptées aux circonstances et aux besoins locaux. Dans ce contexte, la reconnaissance du principe de subsidiarité de l'UE est une condition préalable pour soutenir la valeur de la gestion durable des forêts dans l'ensemble de l'UE.

  • Reconnaître la valeur et la nécessité d'une gestion multifonctionnelle des forêts et de pratiques de gestion forestière diversifiées en tant que principes directeurs des politiques forestières de l'UE 

  • Soutenir la mobilisation du bois en fonction des besoins de la société pour répondre à la demande croissante de bois scié, de papier, de produits à base de fibres et de bioénergie, et diversifier les sources de revenus des propriétaires forestiers en développant les paiements pour d'autres services écosystémiques.

Nous demandons à la Commission Européenne de soutenir la vision de notre Coalition afin que nous soyons en mesure d'atteindre nos engagements et ambitions, y compris l'augmentation de notre contribution climatique de 20 % en 2020 à 30% en 2030.

Afin de consulter le document dans son intégralité, veuillez cliquer ICI.